Contact peau à peau avec tout petit

August 29, 2019

Rien n’est plus important que le premier contact peau à peau avec le nouveau-né. Mais savez-vous que cette expérience de peau à peau est aussi importante tout au long du développement de votre bébé ? Pour un nouveau-né cette une expérience unique qui permet de vivre en douceur la transition du ventre de sa maman vers le monde extérieur, peu importe qu’il soit prématuré ou né à terme.

 

 

 

- Le « peau à peau », c’est quoi ?

 

- Bienfaits pour le bébé

 

- Bienfaits pour les parents

 

- Règles de sécurité

 

- Mon expérience du « peau à peau »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le « peau à peau », c’est quoi ?

Souvent pratiquée à la naissance du bébé, la pratique du peau à peau est fortement recommandée pour les nouveau-nés en santé. Le bébé est déposé nu ou en couche directement sur sa maman, poitrine contre la poitrine et recouvert d’une couverture chaude (car le petit ne sait pas encore réguler sa chaleur. Mais il se peut que la maman ne soit pas en état pour pratiquer le « peau à peau » de suite après la naissance, le bébé est donc déposé sur le papa et dans ce cas là nous parlons du "poile à peau".

 

Cette expérience est cruciale à la naissance car permet au bébé de ressentir la chaleur de sa maman et de son papa, il perçoit la douceur de leur peau et sent leur odeur. Cela permet de créer et renforcer des liens forts « parents-enfant » et déclenche des comportements innés chez le bébé qui faciliteront la prise du sein.

 

La pratique du « peau à peau » joue un rôle important chez les mamans, car l’ensemble de toutes ces sensations déclenche immédiatement la production d’ocytocine et provoque un attachement fort au bébé, diminution du stress maternel et une meilleure réponse aux comportements du bébé.

 

Le « peau à peau » est recommandé à pratiquer à la sortie de l’hôpital car très utile pour les bébés qui ont du mal à bien prendre le sein ou sont agités. Cela est également bénéfique pour soulager le bébé et lui permettre de dormir paisiblement.

 

 

 

Bienfaits pour le bébé

 

- Stabiliser la température du corps : le bébé est plus au chaud en peau à peau que s’il est habillé pour plusieurs raisons : la température des seins augmente au contact avec la peau du bébé de 0,5°C en seulement 2 min et reste ainsi jusqu’à 10 min après qu’il soit terminé, cette chaleur est transmise au bébé et stabilise sa température.

 

- Faciliter l’allaitement : permet au bébé de prendre le sein de la bonne manière en effectuant les bons mouvements et très tôt, juste à la naissance. La production de l’hormone d’ocytocine provoquée par le « peau à peau » stimule le réflexe d’éjection du lait chez la maman et augmente sa capacité à nourrir le bébé. Il arrive que le lait commence à couler des seins dès le début du « peau à peau ». Grâce à cette expérience très agréable les mamans ont davantage confiance en leur capacité à allaiter et pratique donc l’allaitement exclusif plus longtemps.

 

- Diminuer les pleurs : le bébé pleure pour exprimer sa détresse lorsqu’il est séparé de sa maman tout de suite après la naissance ; alors que le « peau à peau » crée un sentiment de relaxation et de bien-être, car à part la chaleur il y a le battement du cœur qui lui rappelle les 9 mois dans le ventre. Un nourrisson en « peau à peau » pleure 10 fois moins que celui qui reste dans le berceau. Les niveaux d’hormones de stress chez le bébé diminuent au contact en « peau à peau ».

 

- Stabiliser la respiration et le rythme cardiaque : permet de diminuer les épisodes d’apnée et de garder le rythme cardiaque plus stable.

Réduire la sensation de douleur : lors des piqures, des injections ou des prises de sang il est important de pratiquer le « peau à peau » car cela peut diminuer la douleur qu’il ressent.

 

 

Bienfaits pour les parents

 

 

- Favoriser l’attachement : la pratique du « peau à peau » crée un lien fort et unique envers le bébé et encourage les comportements affectueux.

 

- Réduire le stress parental : c’est le meilleur remède contre la dépression, l’anxiété et le stress.

 

- Améliorer la récupération de la maman après l’accouchement : le « peau à peau » accélère l’expulsion du placenta et réduit les hémorragies post-partum.

 

- Augmenter le sentiment de la compétence parentale : le fait de tenir son enfant nu en « peau à peau » donne de la confiance à la maman en sa capacité à prendre soin du petit. Les papas aussi assument mieux leur rôle et facilite leurs interactions avec leur enfant grâce au « peau à peau ».

 

 

Règles de sécurité

 

 

Le « peau à peau » demande à suivre quelques règles de sécurité afin d’éviter des problèmes et erreurs possibles :

 

- Le visage du bébé doit toujours être visible

- La tête de l’enfant doit être tournée sur le côté

- Sa bouche et son nez doivent être bien dégagés

- Attention à la position du cou : le menton légèrement relevé et le cou qui ne penche ni vers l’avant ni vers l’arrière

- Les jambes du bébé doivent être pliées

- Sa poitrine et ses épaules font face à sa maman

- N’oubliez pas de couvrir son dos d’une couverture !

- Si la maman se sent fatiguée ou somnole, il faut déposer le bébé sur le dos à un endroit sécuritaire ou demander à un membre de la famille de s’en occuper.

 

 

 

 

Mon expérience du « peau à peau »

A la naissance de mon garçon le tout premier « peau à peau » a eu lieu avec moi, son cordon n’était même pas encore coupé. Ensuite les médecins ont demandé mon mari d’enlever son t-shirt et ont installé notre bébé nettoyé sur sa poitrine. Il était tellement ému… Je voyais à quel point cette expérience était troublante pour le papa. Les médecins ont couvert le petit d’une couverture en laine et les ont laissés tranquilles. Il est évident que grâce à cette expérience le comportement de mon mari a changé. Il a enfin pris conscience d’être papa ! Pendant dizaine de minutes il dévisageait le petit en cherchant la ressemblance. C’était un vrai moment de complicité et de bonheur entre mes deux hommes.

 

La mise au sein était immédiate. Dès lors que le bébé nu a été déposé sur ma poitrine, il s’est mis instinctivement à chercher la tété. Je m’inquiétais énormément sur la possibilité de la prise en bouche de mon sein par mon petit, car mon mamelon est assez grand pour sa petite bouche. Mais au final ça s’est fait naturellement !

 

A la sortie de l’hôpital je pratiquais assez souvent le « peau à peau » lors des tétées, avant lui donner le bain, quand il avait mal au ventre ou même pour le coucher.

 

A comparer avec d’autres enfants de son âge mon garçon est très calme, serein et souriant. Je suis convaincue que c’est grâce à cette expérience du « peau à peau » et à la complicité due à cette expérience extraordinaire !

 

Si vous hésitez encore de le pratiquer ou pas, en me basant sur ma propre expérience je vous le conseille vivement !

Please reload

Our Recent Posts

Atelier Pasithea : retrouvez votre bien-être

January 21, 2020

Allaitement : seins engorgés

September 5, 2019

Contact peau à peau avec tout petit

August 29, 2019

1/1
Please reload

Tags

Please reload

 

©2018 by Sans tabou entre nous. Proudly created with Meli - ma vie

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon