Allaitement : seins engorgés

September 5, 2019

L'allaitement maternel n’est pas toujours facile à gérer. Avez-vous déjà entendu parler de l’engorgement mammaire ? Dans cet article je vais vous expliquer ce que c’est et tout ce que vous devez savoir sur le sujet. Le bien-être de la maman est primordial, surtout durant l’allaitement. Si vous lisez cet article c’est que vous êtes dans le pétrin et vous avez besoin d’une solution. La solution existe, à condition que vous vous y preniez à temps !

 

 

 

- Symptômes de l’engorgement

 

- Quels sont les risques

 

- Comment baisser la tension dans les seins ?

 

- Peut-on éviter des engorgements ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec la naissance du bébé les premiers 2-3 jours nos seins sont pleins du liquide jaune appelé « colostrum » très riche en vitamines et en anticorps. Il est très important que le bébé consomme ce liquide pour une bonne santé future.

 

Ensuite il y a la montée du lait : les seins gonflent et se remplissent du lait. Ce phénomène est très douloureux chez certaines femmes. Si le lait monte plus vite que ce que bébé ne tête, il se peut qu’ils apparaissent des boules et des nœuds dans les seins. C’est le lait qui durcit.

Il arrive que l’engorgement survienne plus tard (1-2 mois après la naissance du petit et début d’allaitement), mais ça reste aussi douloureux et handicapant.

 

Il est très important de prendre de bonnes décisions et de vider les seins car trop long engorgement peut être très dangereux pour la santé de la maman et terminer par la mastite !

 

Symptômes de l’engorgement

Les seins sont durs douloureux, rouges, brillants et tendus avec des mamelons aplatit. Une température de 38°C est possible. Habituellement cela arrive le premier mois d’allaitement, trois jours après le début d’allaitement. Mais il arrive que l’engorgement soit plus entre 4 à 6 semaines d’allaitement.

 

- L’engorgement vasculaire (congestion) : arrive après la naissance du bébé. C’est le phénomène que l’on appelle aussi « la montée du lait ». Il s’agit d’un engorgement de 3 liquides : le sang, le lait et l’œdème (une inflammation de la structure des seins). C’est 2-3 jours après l’accouchement que la congestion commence. Après l’accouchement le cerveau envoie le sang qui allait vers placenta vers les seins pour créer du lait (lactogènes) et nourrir le bébé. Les seins rougissent et deviennent chauds à cause de ce sang qui arrive.

 

- L’engorgement tardif (pathologique) : arrive 5 à 6 semaines après le début d’allaitement. C’est le lait qui stagne dans les seins et qui forment des boules et des nœuds. Souvent c’est lié à l’insuffisance de fréquence des tétés ou une succion trop faible. Le lait bloque les canaux, l’absence de vidange normale du lait provoque l’inflammation. Lors d’un trop engorgement, les mamelons deviennent tout plats et le bébé ne peut plus les prendre correctement dans la bouche, ceci aggrave la situation car le vidange est impossible et extrêmement douloureux pour la maman.

 

 

 

Quels sont les risques

 


Engorgement non soigné mène à une lymphangite ou mastite (une inflammation du sein) et à l’infection avec un abcès du sein. La lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques du sein. Cela mène à une rougeur de la peau au-dessus et autour du mamelon. Les seins deviennent rouges, chaudes et douloureux. Il est important de consulter rapidement un médecin afin d’éviter apparition d’une galactophorite ou d’un abcès du sein.

 

 

Comment baisser la tension dans les seins ?

 

 

 

Pas mal de personnes et de médecins recommandent tirer le lait à l’aide de la machine (qui est mise à disposition gratuitement par des pharmacies pour une durée d’un an sur prescription du médecin). Mais personne ne précise que le fait de tirer le lait stimule les seins et augmente la production du lait. C’est comme si le bébé téter plus que ça ne produit. Un signal est donc envoyé au cerveau pour produire encore plus. Hors le bébé ne tête pas plus qu’avant. Le problème des seins engorgés donc persiste. A cela s’ajoute également problèmes des crevasses car les tétons sont fragiles et très sensibles.

 

La meilleure solution est de passer sous la douche chaude pour vider les seins à la main : prenez le sein dans la main à 3cm du mamelon. Sous l’effet de l’eau chaude les canaux s’élargissent permettant ainsi de vider les seins plus facilement et sans douleur. Cette méthode est parfaite ! Les mamelons ne sont pas sollicités et ne sont pas agressés. La maman doit répéter cette action 3-4 fois pour voir les boules et les nœuds disparaitre. Et pas d’inquiétudes concernant la quantité de lait nécessaire pour nourrir votre enfant. Vos seins s’autorégulent et produisent encore plus de lait si le petit en a besoin. Le plus important c’est que votre alimentation soit variée et riche en vitamines.

 

Il faut également masser vos seins de manière circulaire, de l’extérieur vers l’intérieur avant la tétée. L’application des feuilles de choux soulage les douleurs, mais ne couvrez pas les aréoles.

 

Il existe également des médicaments qui coupent la montée laiteuse. Consultez votre médecin pour en savoir plus.

 

 

Peut-on éviter des engorgements ?

 

 

Oui, il est possible de les éviter en suivant bien les conseils ci-dessous :

 

- Alternez vos seins d’une tétée à l’autre

- Reposez-vous et profitez de chaque sieste pour rattraper la nuit à ses cotés - Portez un soutien-gorge d’allaitement adapté à votre poitrine

- Allaitez votre bébé fréquemment (au moins chaque 2h) sans limite de durée

- Si votre bébé ne souhaite pas téter souvent, tirer le lait manuellement pour vider un peu. C’est une bonne solution pour éviter des coliques chez votre bébé car la première partie du lait est très riche en glucose. C’est vers la fin que le lait est riche en gras et donc très nourrissant.

 

 

Pour conclure je vous souhaite beaucoup de courage face à ce désagrément qui arrive très souvent et prendre quelques précautions pour éviter l’engorgement. N’oubliez pas, le plus important est de donner le sein à la demande et sans limitation en variant des positions d’allaitement. Cliquez ici pour consulter mon article dédié aux positions possibles à adopter. Une bonne position d’allaitement vous évitera pas mal de problèmes : crevasses, douleurs de dos, engorgement des seins…

 

 

Rappelez-vous qu’en cas de tension ou de douleur aux seins il faut augmenter la fréquence des tétées et de vider les seins manuellement sous la douche chaude.

 

J’attends vos histoires et votre expérience de ce désagrément. 

 

Please reload

Our Recent Posts

Atelier Pasithea : retrouvez votre bien-être

January 21, 2020

Allaitement : seins engorgés

September 5, 2019

Contact peau à peau avec tout petit

August 29, 2019

1/1
Please reload

Tags

Please reload

 

©2018 by Sans tabou entre nous. Proudly created with Meli - ma vie

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon